Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
jeudi 16 décembre 2010

Le Réseau de transport de Longueuil dépose un budget de 136,9 M$ pour 2011

Longueuil, le 16 décembre 2010 - Le conseil d’agglomération de Longueuil a adopté, en assemblée publique, le budget du RTL au montant de 136,9 M$. La contribution de l’agglomération sera de 65,4 M$, en faible hausse de 114 000$, ou de 0,2% par rapport à 2010. Les besoins financiers du RTL pour l’année 2011 sont de 3,1 M$ supérieurs à ceux de 2010, faisant ainsi passer le budget de 133,8 M$, en 2010, à 136,9 M$ en 2011. Il s’agit d’une augmentation de 2,3%.

«La gestion rigoureuse et exemplaire qu’effectue l’équipe du RTL nous permet de présenter un budget équilibré, en hausse de 2,3%, et cela en limitant à 0,2% la hausse de la contribution de l’agglomération et comprenant les augmentations de tarifs les plus basses en sept ans. Tout cela, en continuant d’accroître les services offerts et en soutenant les hausses d’achalandage», a déclaré Caroline St-Hilaire, présidente du RTL et mairesse de Longueuil.
 
Les revenus
Les revenus du RTL proviennent de quatre sources de financement. Ainsi, les services rendus de 52,9 M$ se composent principalement des contributions des usagers et des revenus de publicité. L’augmentation de 0,6 M$, qui représente une hausse de 1,2% par rapport au budget 2010, est attribuable à la hausse de l’achalandage et aux nouveaux tarifs pour l’année 2011.
 
Le budget prévoit que l’agglomération de Longueuil versera une contribution municipale de 65,4 M$, soit 114 000$ de plus qu’en 2010, ce qui représente 47,7% du budget total du RTL. Les autres revenus sont en hausse de 1 M$ et se chiffrent à 3,9 M$.
 
De plus, les revenus de transferts de 14,7 M$, provenant des subventions du gouvernement du Québec (10,5 M$) et de l’Agence métropolitaine de transport (AMT, 4,2 M$), augmentent de 2,3 M$. Cette hausse est générée par de nouvelles sources de financement du transport en commun: la nouvelle taxe de 1,5 cent par litre d’essence depuis le 1er mai 2010 et l’augmentation de la subvention au plan d’amélioration des services.
 
L’ensemble des revenus locaux (usagers, agglomération et revenus autonomes) totalisent un peu plus de 89% des besoins financiers du RTL pour 2011.
 
Les dépenses
La rémunération et les charges sociales constituent la part la plus importante des dépenses du RTL, soit 79 M$ par rapport à 77 M$ en 2010. L’écart de 2 M$ s’explique par les augmentations salariales, l’augmentation du nombre d’employés que nécessitent les ajouts de service et les contributions additionnelles requises aux différents programmes gouvernementaux (RRQ, assurance parentale, CSST, RAMQ et assurance-emploi).
 
Les biens et services de 49 M$ sont en hausse de 0,9 M$, soit 1,9%. Ces dépenses couvrent: les contrats de transport (services de transport adapté et de taxi collectif, contributions à l’AMT pour le train de banlieue et au déficit du métro) et la communication pour 15,9 M$, les biens non durables (fournitures d’entretien et carburant) pour 19,6 M$, l’entretien et la réparation des infrastructures pour 4,2 M$, les services techniques et professionnels pour 5,6 M$ et la contribution au fonds des immobilisations de l’AMT pour 3,6 M$, soit 1 cent par 100$ de richesse foncière uniformisée (RFU) sur le territoire.
 
Les dépenses métropolitaines qui couvrent: l’utilisation des équipements métropolitains appartenant à l’AMT, les contributions au réseau du train de banlieue et au déficit du métro de Montréal, et enfin au fonds d’immobilisations de l’AMT, augmentent de 0,7 M$ et représentent 79% de l’augmentation des biens et services.
 
Les frais de financement de 8,1 M$, en hausse de 0,3 M$ se composent du remboursement du capital et des intérêts sur les obligations émises par le RTL pour le financement des infrastructures et des véhicules, des intérêts sur la marge de crédit d’opération et sur les obligations subventionnées par le MTQ.
 
Les activités d’investissement, au montant de 931 000$, représentent les immobilisations payées comptant, tels que le maintien du patrimoine, les équipements informatiques et les achats de mobilier et d’outillage.
 
Programme triennal des immobilisations 2011-2013 de 227,4 M$
Le RTL prévoit acheter 77 autobus à plancher surbaissé entre 2011 et 2013. Ces achats représentent un investissement de 63,3 M$, dont plus de 50% est financé par le gouvernement du Québec dans le cadre des différents programmes de subvention. Parmi les autres projets, on compte 16 projets d’infrastructures pour un total de 148,1 M$ dont le remplacement du centre d’exploitation à Saint-Hubert et cinq projets en nouvelles technologies pour 16 M$, dont un Système d’Aide à l’Exploitation et d’Information aux Voyageurs (SAEIV) et l’acquisition de capteurs optiques.
 
Plan d’amélioration des services
Aux ajouts de services, mis en place de 2007 à 2010 et qui totalisent près de 8 M$, le RTL prévoit continuer les améliorations en 2011 avec l’ajout de 15 700 heures de service, sur une base annuelle, un investissement de près de 379 000$. Les améliorations de service seront annoncées en cours d’année lorsque les autorités compétentes auront donné leur aval à leurs réalisations.

Bookmark and Share