Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
vendredi 05 décembre 2008

Les conseils d’administration du C.I.T. de la Vallée du Richelieu (C.I.T.V.R.) et du Réseau de transport de Longueuil (R.T.L.) se réjouissent de l’implication du gouvernement québécois dans le transport collectif

Longueuil, le 5 décembre 2008 - Les conseils d’administration du C.I.T. de la Vallée du Richelieu (C.I.T.V.R.) et du Réseau de transport de Longueuil (R.T.L.) se réjouissent de l’implication du gouvernement québécois dans le transport collectif et ceci suite à l’annonce d’investissements supplémentaires de l’ordre de 155 M$ que la Ministre des Transports du Québec annonçait le 20 octobre dernier.

Cependant, parmi les mesures annoncées, l’AMT entend ajouter 20 départs par semaine sur la ligne de train de banlieue de Mont Saint-Hilaire/Montréal sans avoir fait l’objet de consultation au préalable avec les conseils d’administration du C.I.T. de la Vallée du Richelieu (C.I.T.V.R.) et du Réseau de transport de Longueuil (R.T.L.).
 
Mme Johane F.-Deshaies présidente du R.T.L. ainsi que M.Claude Bernier, président du C.I.T.V.R. déplorent toutefois «que les organismes que nous représentons n’ont pas été consultés par l’AMT sur l’opportunité d’ajouter 20 départs hebdomadaires sur la ligne Mont Saint-Hilaire/Montréal, ni même sur la capacité des municipalités que nous desservons d’assumer les contributions municipales additionnelles ainsi que les coûts reliés aux services de rabattement en autobus. En fait, l’AMT nous a consulté qu’en septembre dernier mais que sur la confection des horaires.»
 
Mme F.-Deshaies et M. Bernier ajoute que «l’opportunité de ces nouveaux départs n’est toujours pas démontrée, en termes d’achalandage potentiel, d’autant plus que ceux-ci sont prévus en période hors pointe; des créneaux nettement moins attirants pour la clientèle.»
 
Mme F.-Deshaies et M. Bernier sont d’avis «qu’il n’y avait pas lieu actuellement pour l’AMT de bonifier l’actuelle offre de services sur la ligne de train surtout en dehors des heures de pointe. Il aurait été du plus grand intérêt que nos organismes aient été consultés sur l’opportunité de ces additions. Il faut se rappeler que malgré la contribution financière annoncée par la ministre, les municipalités desservies par une ligne de train de banlieue doivent assumer 40% des coûts d’exploitation de ce train en fonction de règles de calcul prévus dans la loi constituant l’AMT. Il est malheureux de constater que ceux qui paient ne puissent pas avoir droit d’exprimer leur opinion ou à tout le moins avoir un forum pour le faire.
 
«L’AMT doit consulter ses partenaires afin de décider comment conjuguer, pour le bénéfice de tous les utilisateurs du transport collectif, les bonnes nouvelles annoncées par la ministre Mme Boulet le 20 octobre dernier» de mentionner Mme F.-Deshaies et M. Bernier.
 
«Il faut se demander si l’AMT nous considère comme de vrais partenaires ou seulement comme des payeurs de factures. Malheureusement, il semble que l’AMT soit le seul maître à bord du train.» de conclure ces derniers.

Bookmark and Share