Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
lundi 05 novembre 2007

LE PROJET D’IMPLANTATION DU SYSTÈME LÉGER SUR RAIL (SLR) N’EST PLUS SEULEMENT UNE BONNÉE IDÉE, C’EST UNE NÉCESSITÉ!

Longueuil, le 5 novembre 2007 - C’est en ces termes que M. Claude Gladu, maire de la Ville de Longueuil et président de la Coalition pour le projet SLR, a conclu la visite de l’actuelle voie réservée du pont Champlain, lundi matin en présence de nombreuses personnalités du milieu politique et d’affaires de la grande région de la Rive-Sud.

«La congestion est à son maximum, les prix du pétrole ne cessent d’augmenter et la qualité de notre environnement ne va pas en s’améliorant, il est grand temps que nos gouvernements supérieurs passent à l’action. Le développement durable doit se conjuguer au présent par la prise de décisions responsables et rapides. Après 30 ans d’attente, il est temps de cesser d’étudier. Ce qui était une bonne idée hier, l’est encore plus aujourd’hui et il ne faudrait pas regretter demain de n’avoir encore rien fait» explique M Gladu.
 
Un grand gagnant: l’environnement
«Le SLR fonctionne à l'électricité, une énergie propre et renouvelable. De plus, avec le SLR, on pourra, d’ici 2016, retirer de la route plusieurs milliers de voitures qui empruntent l'axe du pont Champlain. L’implantation du SLR permettra une diminution annuelle de 20 000 tonnes métriques de gaz à effet de serre (GES) puisqu’il aura pour conséquence de retirer de la circulation, non seulement un grand nombre d’automobiles, mais aussi les 380 autobus qui assurent actuellement la desserte de la Rive-Sud vers le centre-ville de Montréal» ajoute Mme Johane F.-Deshaies, présidente du Réseau de transport de Longueuil (RTL).
 
Les plus récentes études, rendues publiques en début d'année par l’Agence métropolitaine de transport (AMT) sur la faisabilité du projet SLR, démontrent que ce projet est économiquement rentable.
 
La voie réservée du pont Champlain équivaut depuis longtemps à un métro hors tunnel,
mais elle reste pourtant une mesure temporaire…depuis 1978!
 
Soulignons que moins d’un an après son ouverture, l’achalandage est passé de 3000 à 8000 déplacements. L’achalandage actuel est d’environ 17 000 déplacements en période de pointe; ce qui représente autant de personnes transportées en automobile que sur les trois voies autoroutières du pont Champlain en période de pointe du matin en direction de Montréal. En comparaison, la ligne 4 du métro, qui relie la ville de Longueuil au centre-ville de Montréal, assure environ 19 200 déplacements durant la même période.
 
Ensemble, sur les rails!
D’un commun accord, tous les partenaires de la coalition pour l’implantation du SLR dans l’axe du pont Champlain demandent de passer à l’action, sinon on met en péril le développement du transport en commun dans cet axe et par voie de conséquence la compétitivité de l’ensemble des villes de la Rive-Sud et de la ville de Montréal.
 
Rappelons que la coalition pour l’implantation du SLR regroupe la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud (CCIRS), Ville de Longueuil , la Conférence régionale des élus de Longueuil (CRÉ) et le Réseau de transport de Longueuil (RTL).

Bookmark and Share