Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
lundi 04 décembre 2006

À compter du 1er janvier 2007, le remboursement alloué aux résidants de Saint-Bruno-de-Montarville sera réduit à nouveau

Longueuil, le 4 décembre 2006 - Le Réseau de transport de Longueuil (RTL) informe les résidants de Saint-Bruno-de-Montarville, utilisateurs de la TRAM 5, qu’à compter du 1er janvier 2007, ils bénéficieront pour une dernière année d’une réduction équivalant cette fois à 33,3 % de l’écart compris entre le coût d’une TRAM 3 et celui d’une TRAM 5.

Rappelons que cette décision résulte du décret que le gouvernement du Québec a adopté le 15 décembre 2004. Ce décret limite le remboursement à 66,6 % pour l’année 2006, à 33,3 % en 2007 et à 0% en 2008. Cette décision fait donc passer l’économie, en 2007, d’une TRAM à tarif ordinaire, de 18,50 $ à 9,50 $.
 
Rappel de ce remboursement
Au lendemain des fusions municipales en 2002, le territoire de Saint-Bruno-de-Montarville devenait le seul arrondissement de Longueuil compris dans la zone 5; tous les autres arrondissements étant compris dans la zone 3. Or, malgré les demandes répétées du RTL auprès de l’Agence métropolitaine de transport (AMT), responsable de la détermination des zones de la TRAM, le territoire de Saint-Bruno-de-Montarville n’a pas été intégré à la zone 3.
 
C’est donc depuis 2002, à la suite d’une décision du ministère des Transports du Québec, que les résidants de Saint-Bruno-de-Montarville bénéficient d’une réduction à l’achat de leur carte mensuelle TRAM 5.
 
À l’époque, malgré la position de l’AMT, le gouvernement du Québec avait convenu de compenser entièrement les usagers de Saint-Bruno-de-Montarville pour les années 2002 à 2005. L’adoption du décret a suivi, réduisant le montant du remboursement pour 2006 et 2007. Il n’y aura plus de remboursement à partir de 2008.
 
Précisons que c’est dans le cadre d’une entente avec le ministère des Transports du Québec que le RTL assure les éléments de gestion liés à la décision du gouvernement et qu’en conséquence, la réduction du prix d’achat ne provenait pas de son budget.

Bookmark and Share