Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Mon itinéraire À l'arrêt
mardi 18 avril 2006

Le Réseau de transport de Longueuil dépose ses états financiers pour l’année 2005

Longueuil, le 18 avril 2006 - Lors de l’assemblée publique du 13 avril dernier, Mme Johane F.-Deshaies, présidente du Réseau de transport de Longueuil (RTL), a présenté aux membres du conseil les états financiers vérifiés pour l’année financière qui s’est terminée le 31 décembre 2005. Mme Deshaies a annoncé que le RTL a enregistré un surplus de 196 726 $. Pour cet exercice financier, les revenus totaux du RTL s’élèvent à 110 117 134 $; le RTL a effectué 30 262 968 déplacements en 2005, soit 208 934 de plus qu’en 2004. Il s’agit d’une légère augmentation d’achalandage de 0,7 % comparativement à 2004. D’autre part, le RTL a enregistré 281 839 déplacements de transport adapté en 2005, soit 8612 de plus qu’en 2004, une augmentation de près de 3,1 %.

Les revenus
La contribution de la Ville de Longueuil se chiffre à 48 836 000 $; cette dernière est le principal bailleur de fonds du RTL et sa contribution représente 44,3 % des revenus totaux, en hausse de 1 836 000 $ comparativement à 2004. Les revenus des clients-usagers totalisent 40 783 456 $, ou 37 % des revenus totaux. Les autres revenus se chiffrent à 3 187 366 $ qui, ajoutés à la contribution municipale et aux revenus des clients-usagers, constituent 84,3 % des revenus provenant de sources locales.
 
La contribution du gouvernement du Québec est de 14 216 070 $ en 2005, dont 8 362 714 $ sont destinés au remboursement du service de dette -c’est-à-dire la portion de la dette du RTL relevant de la responsabilité du gouvernement- et 2 117 299 $ au service de transport adapté. Au total, la contribution directe du gouvernement du Québec est de 12,9 % par rapport à l’ensemble des revenus du RTL. Quant à l’Agence métropolitaine de transport (AMT), elle verse une aide métropolitaine correspondant à 2,8 % des revenus, soit 3 094 242 $.
 
Les dépenses s’élèvent à 109 920 408 $
Les traitements et avantages sociaux restent la principale dépense du RTL avec 63 825 833 $, soit 58,1 % des dépenses totales de 2005. Cette dépense comprend les salaires, les cotisations de l’employeur aux régimes de retraite et aux assurances collectives ainsi que tous les autres bénéfices marginaux.
 
Le coût du carburant, au montant de 6 205 793 $, représente 5,6 % des dépenses totales; il est en hausse de 8,3 % à la suite de la flambée du prix du diesel en 2005. Les autres biens non durables, pièces et fournitures, sont de 7 077 160 $ et représentent 6,4 % des dépenses. Les dépenses reliées au transport adapté sont de 3 643 704 $, en hausse de 528 649 $.
 
Parmi les autres dépenses, 9 195 991 $ sont liés au financement du service de dette qui comprend plus particulièrement les achats d’autobus, à un montant de 2 226 843 $ pour les services publics (électricité et gaz naturel), et aux dépenses pour l’entretien et la réparation des infrastructures propres au RTL pour 1 566 053 $.
 
Les dépenses du RTL, associées à des services métropolitains, s’élèvent à 4 923 324 $; elles comprennent les contributions du RTL: au déficit du train de banlieue Mont-Saint-Hilaire/Montréal (1 254 303 $), à la ligne 4 -jaune- du métro (1 802 598 $) et au fonds d’immobilisation de l’AMT (1 866 423 $).
 
Enfin, les activités d’investissement qui se chiffrent à 4 683 125 $ se composent principalement de la part au comptant du RTL pour l’acquisition de 18 autobus neufs à plancher surbaissé, non inclus dans le service de dette. Le solde des dépenses totales de 2005 se compose d’un vaste ensemble de diverses dépenses.

Bookmark and Share