Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
mercredi 29 mars 2000

La STRSM considère que le SLR demeure la meilleure solution sur l'estacade

Longueuil, le 29 mars 2000 - «Il n’est nullement question de dire non à un projet permettant d’effectuer plus de 30 000 déplacements par période de pointe en 2011”» de déclarer M. Claude Gladu, président de la Société de transport de la Rive-Sud de Montréal (STRSM) et maire de la ville de Longueuil, tenant ainsi à préciser la position de la STRSM à la suite d'un article publié dans un quotidien le lundi 27 mars dernier. M. Gladu rappelle que l’actuelle voie réservée, à contresens sur le pont Champlain, permet d’effectuer aujourd’hui, 16 700 déplacements.

Les dernières études de faisabilité et d’opportunité d’un réseau de système léger sur rails (SLR) sur le territoire de la Rive-Sud indiquent, que si rien n’est fait en termes d’offres de service, on y effectuera en 2011, un peu plus de 21 000 déplacements par le mode autobus. L’écart de 9000 déplacements entre la réalisation d’une solution SLR sur l’estacade et le statu quo, est attribuable d’une part, à une augmentation de l'achalandage provenant de l’accroissement du développement induit tout au long de l’axe A10/Centre-ville de Montréal et en second lieu, à l’attrait que représente notamment, pour les automobilistes, ce nouveau mode de transport des personnes.
 
«Ca fait des années que les élus de la Rive-Sud disent que l’estacade est un bon projet et que nous en faisons la promotion. Nous avons toujours soutenu qu’il s'agissait d'un projet évolutif pouvant être bonifié au fil des années et de l'évolution des améliorations technologiques. Le SLR est définitivement une amélioration technologique importante et le gouvernement doit tenir compte de la valeur ajoutée que cette technologie génèrera sur le projet estacade tel que nous l'envisagions au début des années 1990. Imaginez les bienfaits pour les usagers car, juste au niveau du temps de parcours, il passera de 29 minutes qu'il est actuellement en autobus, à 14 minutes, avec un intervalle de service à toutes les 2,5 minutes. C’est même un bon projet au plan financier, puisque les études économiques, rendues publiques en février dernier, indiquent que le ratio coûts/bénéfices est excellent étant légèrement supérieur à 1» de mentionner M. Gladu.
 
Les études de faisabilité prévoient que le projet estacade-SLR enlèvera 8800 automobiles durant les heures de pointe du matin, sur l’ensemble des ponts de la Rive-Sud, c'est-à-dire durant la période comprise entre 6h et 9h. “8800 autos, le matin, c’est l’équivalent d’environ 1,5 voie sur le pont Champlain, de dire M. Gladu en ajoutant, qu’il s’agit là d’un véritable effort pour améliorer, non seulement le transport en commun, mais aussi l’actuelle congestion routière.« Il s’agit aussi d’un geste concret dans le cadre de nos engagements collectifs à l’égard des réductions des gaz à effet de serre.»

Bookmark and Share