Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
lundi 17 avril 2000

Le prolongement du métro sur la Rive-Sud : tout le monde y gagne

Longueuil, le 17 avril 2000 - Le prolongement de la ligne 4 du métro sur la Rive-Sud est une initiative qui démontre la grande vision du ministre, Guy Chevrette, et du gouvernement, face au développement du transport en commun dans la grande région de Montréal.

«La lutte à la décongestion sur les ponts et les voies de circulation, ainsi que la réduction des gaz à effet de serre, passent inévitablement par l’amélioration du transport en commun», a mentionné M. Claude Gladu, président de la Société de transport de la Rive-Sud de Montréal (STRSM) et maire de Longueuil.

M. Gladu porte à l’attention de ceux qui critiquent le prolongement du métro sur le territoire de la STRSM que le taux de densité de la population dans le corridor visé est tout aussi élevé que celui des municipalités de la Communauté urbaine de Montréal. Le taux de densité de la population de la ville de Longueuil est de plus de 3000h. au km2.
 
À terme, le projet de prolongement du métro et l’éventuelle desserte par voie de système léger sur rails (SLR) dans l’axe du boulevard Roland-Therrien, jusqu’au boulevard Vauquelin aux limites de la ville de Saint-Hubert, générera un accroissement de la clientèle de plus de 40 % par rapport à 1998. Les usagers de cet axe verront leur temps de parcours passer de 40 à 27 minutes. Le projet devrait, en outre, permettre de retirer près de 4500 automobiles des ponts de la Rive-Sud durant les heures de pointe.
 
Au strict plan économique, les études dévoilées par l’Agence métropolitaine de transport, en février dernier, démontrent que ce projet, métro-SLR, dans l’axe du boulevard Roland-Therrien, entraînera la construction d’environ 8000 nouveaux logements et la création de 13 500 emplois. «C’est donc une bonne nouvelle, non seulement pour les usagers du transport en commun, mais aussi pour l’économie locale», d’ajouter M. Gladu.
 
«La construction du métro dans l’axe de la station Longueuil actuelle vers le Cégep Edouard-Montpetit protège le cadre bâti patrimonial et favorise la mise en valeur du front nord vers la rue Bord-de-l’eau; la protection de notre environnement ce n’est pas juste l’affaire de la qualité de l’air et de l’eau», dit M. Gladu.
 
Il est important de rappeler que l’actuelle station de métro Longueuil est enclavée dans les nombreuses voies de circulation menant au pont Jacques-Cartier. Au cours des dernières années, la STRSM a dû aménager des voies réservées et établir des mesures préférentielles pour permettre aux usagers du transport en commun d’arriver à l’heure au métro. Les possibilités d’améliorer la circulation pour autobus aux abords du terminus Longueuil commencent à connaître des limites. Ainsi la construction de quatre nouvelles gares permettront une plus grande capacité de charge sur une plus longue distance, ce qui améliorera la fiabilité du transport en commun dans cet axe futur.

Bookmark and Share