Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
lundi 17 janvier 2000

Le bogue et l’amnésie frappent Transport 2000...

Longueuil, le 17 janvier 2000 - Selon Transport 2000, M. Claude Gladu, président du conseil d’administration de la Société de transport de la Rive-Sud de Montréal (STRSM) mérite le prix citron de cette association pour l’année 1999.

Les responsables de ce choix ont une mémoire sélective et démontrent le peu de sérieux qu’il faut accorder à leur décision. Au cours de l’année 1999, la STRSM a connu une 4ième augmentation consécutive de son achalandage : un peu plus de 3% par rapport à 1998, c’est-à-dire environ 12% en quatre ans. Qui dit mieux ?

"Cette augmentation d’achalandage est notamment attribuable au fait que les tarifs ont peu augmenté depuis 1993" de mentionner M. Gladu. En effet, entre 1993 et 1998, les tarifs ont été les mêmes. Depuis 1998 ils ont été augmentés en fonction de l’indice des prix à la consommation. À titre d’exemple, entre 1993 et 2000, soit sur une période de huit années, la carte mensuelle locale n’a augmenté que de seulement 3,2%. Qui dit mieux ?

La STRSM a continué d’investir dans le développement du transport en commun. Sur une base annuelle, depuis le 31 décembre 1992, c’est plus de 3 M$ de nouveaux services qui sont offerts aux usagers dont de nouveaux services de taxi collectif et des déplacements plus rapide par le biais de l’implantation de nombreuses voies réservées. Qui dit mieux?

Les "grands" responsables de la promotion et la défense des transports en commun oublient également que la STRSM a considérablement amélioré sa santé financière au cours des dernières années principalement au niveau de son service de la dette. La STRSM possède actuellement dans son fonds d’amortissement toutes les sommes nécessaires pour rembourser les détenteurs de ses obligations. À toutes fins utiles, cela signifie que la STRSM n’a plus de dette. Qui dit mieux ?

Enfin, le 29 janvier 1998 le président le la Chambre de commerce et d’industrie de la Rive-Sud (CCIRS), Me Claude Lachance, disait au ministre de la Métropole de l’époque :
"La STRSM est un modèle de succès authentique qui, au cours des cinq dernières années, a réduit sa dette à néant tout en assainissant ses relations avec ses employés et en obtenant un taux de satisfaction très élevé auprès de ses clients-usagers., tout cela en pratiquant une saine gestion qui permettait bientôt un abaissement des quotes-parts payables par les municipalités."

Les femmes et les hommes d’affaires de la Rive-Sud reconnaissent les efforts des membres du conseil et de l’équipe des employés de la STRSM. Qui dit mieux ?

Signalons que le taux de satisfaction globale à l’égard du service rendu par la STRSM était, lors du dernier sondage, de 94%. Qui dit mieux ?

Enfin quant au prétendu combat d’arrière-garde que la STRSM mènerait dans le dossier de l’implantation du train de banlieue, la STRSM rappelle encore une fois ce qu’elle a écrit et toujours dit sur ce sujet :

"Bien qu’il soit vraisemblable que le projet permanent d’implantation d’un train de banlieue présente un intérêt pour la desserte de la deuxième couronne, cela est loin d’être démontré pour le territoire de la STRSM compte tenu principalement des services de transport en commun actuellement en place." (extrait de la lettre de la STRSM datée du 3 septembre 1999 adressée à l’Agence métropolitaine de transport).

"Le développement du transport en commun passe par un financement équitable" de mentionner M. Gladu.

Quant à la promotion active du transport en commun, les responsables de Transport 2000 oublient, volontairement, que la STRSM s’est procuré 10 autobus de plus que prévu en 1999 afin de maintenir son service, qu’elle s’est associée à la campagne de promotion du transport en commun avec les différents autres intervenants de la grande région métropolitaine, qu’elle publie mensuellement une chronique sur ses activités à l’intention de ses clients, qu’elle a été la première société à adopter un tarif intermédiaire, dès 1995, que l’Agence métropolitaine de transport a également créé depuis le 1er janvier 2000, qu’elle a un site Web contenant un ensemble d’informations pertinentes sur ses activités dont la liste des horaires d’autobus et taxis collectifs !

"Des augmentations de son achalandage, un développement constant du service, une saine gestion administrative, de bonnes relations de travail avec l’ensemble de ses employés, une tarification qui tient compte de la capacité de payer des contribuables et usagers, une reconnaissance de la qualité du service par les usagers et par le monde des affaires et enfin un prix citron pour couronner le tout...Transport 2000 manque de vision" de déclarer, en terminant, M. Gladu.

Bookmark and Share