Skip to main content
RTL Longueuil sur Facebook RTL sur Twitter Linkedin YouTube
Itinéraire À l'arrêt
jeudi 02 novembre 2000

La STRSM adopte son budget pour l’exercice 2001

Longueuil, le 2 novembre 2000 - Les membres du conseil d’administration de la Société de transport de la Rive-Sud de Montréal (STRSM) ont adopté, pour l’exercice financier 2001, un budget de 96,8 M$. Il s’agit d’une augmentation de 9,6 M$ (11%) par rapport à celui de l’année précédente qui était de 87,2 M$.

Cette augmentation est nécessaire pour couvrir, notamment, la hausse galopante du coût du carburant (1,7 M $), mais aussi l’acquisition de 23 autobus neufs, dont 8 (soit 1,7 M$ pour 7 conventionnels et 1 articulé) de plus que l’an dernier et, conséquemment, les coûts de main-d’œuvre (1,2 M$) que nécessite l’entretien d’un plus grand parc d’autobus dont nous voulons maintenir la qualité et la fiabilité. Le reste se partage entre la réfection de nos autobus (2 M$) et le service de dette (3 M$) attribuable au ministère des Transports du Québec.
 
Les revenus
La STRSM compte toujours sur deux sources principales de revenus: la vente des titres de transport aux clients-usagers et les quotes-parts que lui versent les municipalités.
 
La STRSM augmente à la fois ses tarifs et les quotes-parts des municipalités
À compter du 1er janvier 2001, les tarifs seront majorés en moyenne de 3,2 % . Cette hausse se situe entre l’indice des prix à la consommation pour le transport urbain (autobus-métro) qui, au 31 août dernier, était fixé à 3,5 % et l’ipc général à 2,6 %.

 

 

La hausse des tarifs ne couvre que 1,1 M$ de l’augmentation des dépenses et c’est pourquoi la contribution des municipalités sera de 40,9 M$, une augmentation de 4 M$ par rapport à l’année précédente.
 
Les dépenses
 
Le carburant
En raison des hausses significatives du coût du carburant constatées au cours de la dernière année, la STRSM a budgétisé pour 2001 un prix/litre de 0,65 $ comparativement à 0,46 $ pour l’année 2000. Malgré une amélioration importante de la performance au plan de la consommation propre aux véhicules, cette hausse des prix représente une dépense additionnelle de 1,7 M$ comparativement au budget 2000.
 
L’entretien des véhicules
Dans la rubrique des traitements, avantages sociaux et bénéfices marginaux, on estime que 28 000 heures additionnelles seront nécessaires en 2001 à l’entretien des véhicules.
 
Les immobilisations
Elles sont de 6,6 M$ et comprennent deux dépenses majeures:
  • d’abord l’achat de 23 autobus neufs dont 8 constituent une dépense additionnelle, nécessaire pour assurer la fiabilité et le développement du service;
  • ensuite, des réfections doivent être apportées aux véhicules vieillissants et des corrections importantes doivent être effectuées sur les premières générations des nouveaux types d’autobus pour les amener au niveau des générations plus récentes.
Vers les 30 millions de déplacements en 2001!
Au total, depuis 1996, la STRSM a enregistré plus de 13 % d'augmentation d'achalandage, soit la plus forte hausse dans la région de Montréal. Si la tendance se poursuit, la hausse sera supérieure à 2,6 % au 31 décembre 2000. Au cours de la prochaine année, la STRSM prévoit même frôler les 30 millions de déplacements.
 
En résumé, on peut dire que pour une société de transport, toute hausse d’achalandage constitue un "heureux problème". D’une part, c’est le meilleur résultat que l’on puisse espérer puisqu’il prouve que le service est bon, mais d’autre part, cela entraîne l’obligation de maintenir l’offre de service et pour ce faire, il faut augmenter les dépenses.
 
Il n’en reste pas moins que la STRSM a démontré au cours des dernières années qu’elle était une entreprise performante qui a réussi, avec méthode et rigueur, à faire plus avec moins. Mais dans le contexte actuel, les sept villes membres de la STRSM injecteront de nouvelles sommes pour répondre à la demande croissante. La gestion rigoureuse des dernières années fait en sorte qu’on ne peut plus comprimer, ni compresser quoi que ce soit.
 
À la veille de 2001 et des nouveautés qu’elle nous réserve: peut-être un nouveau territoire, peut-être de nouveaux partenaires, et sûrement de nouvelles règles du jeu, la STRSM est fière de son bilan financier et de ses réalisations. Elle est prête à relever le nouveau défi qui s’offrira à elle…

Bookmark and Share